Jean Gabriel Doumergue

g5249doumergue
"Elégante sur un banc"

La femme chez Domergue, brossée avec virtuosité, la révèle mince comme si étirée, le buste élancé en avant comme dans un mouvement d'offre, la poitrine saillante légèrement dévoilée par inadvertance, les reins cambrés dans une toilette moulante, un cou de cygne surmonté d'un même visage de parisienne au nez mutin, élégante et enjoleuse.

Peinture mondaine jadis, les oeuvres de Jean-Gabriel Domergue sont aujourd'hui de merveilleux témoignages d'une époque au charme incomparble.

Jean-Gabriel DOMERGUE: peintre français, né à Bordeaux le 4 mars 1889. Mort en 1962 à Paris.
Il fut élève à l'école des Beaux-Arts de Paris, d'une quantité impressionnante de sommités professorales de l'époque: Jules Lefebvre, Tony Robert-Fleury, Jules Adler, Fernand Humbert, François Flameng. Il débuta au Alon des Artistes Français en 1906, à l'age de 17 ans, ce qui laisse supposer une grande habileté précoce, que l'oeuvre à venir n'a pas démentie. Il obtint une mention honorable en 1908, finalement une médaille d'or en 1920, puis déclaré hors-concours. En 1927, il s'installa dans une villa de Cannes, la Villa Fiesole, que la rumeur a dite fastueuse, et qu'il légua à la ville. Il fut élu membre de l'Institut et , en 1955, nommé conservateur du musée Jacquemart-André où, jusqu'en 1962, il sut organiser de très importantes expositions (Toulous-Lautrec, Van Gogh, Berthe Morisot, Goya, ...).

Quant à son oeuvre propre, bien que semblant promis à ses débuts à une carrière de paysagiste, il devint rapidement le peintre de nus et demi-nus, d'une coquetterie malicieuse, qui firent sa réputation et sa fortune auprès d'une riche clientèle polissonne et libérée.

domergue_jean_gabriel_monte_carlo_frauenposter_1_9990985

untitleddoum_baker_1928

Joséphine Baker 1928

picturedoumer

Les danseuses de French Cancan

galerie_de_souzy_la_loge_de_la_danseuse_12418574964503

la loge de la danseuse

jean_gabriel_domergue_lete_a_monte_carlo

prod_16_zoom

Modèle aux seins nus

280