02 janvier 2014

Leila Zhour- Nous laissons glisser

Nous laissons glisser - Poème de Leila Zhour   Otto Schoff  Nous laissons glisser les vagues du désir Sur nos corps enlacés et frémissants ! Nous avons délaissé les braises à leur chatoiement nocturne, Nous avons délaissé la pluie à ses inévitables chagrins, Nous sommes loin chacun dans le regard de l’autre Là où la nuit nous illumine. Poème de Leila Zhour (Algérie)
Posté par Platoniquement à 08:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2013

Pierre Louÿs Le souvenir de Mnasidika- DRTIKOL Frantisek

  DRTIKOL (1883/1961) Elles dansaient l'une devant l'autre, d'un mouvement rapide et fuyant; elles semblaient toujours vouloir s'enlacer, et pourtant ne se touchaient point, si ce n'est du bout des lèvres. Quand elles tournaient le dos en dansant, elles se regardaient, la tête sur l'épaule, et la sueur brillait sous leurs bras levés, et leurs chevelures fines passaient devant leurs seins. La langueur des leurs yeux, le feu de leurs joues, la gravité de leurs visages, étaient trois chansons ardentes. Elles se... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juin 2013

Paul Eluard- Man Ray

                                                              Nusch par Man RayJe t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connuesJe t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécuPour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaudPour la neige qui fond pour les premières fleursPour les animaux purs que l'homme n'effraie pasJe t'aime pour aimerJe t'aime pour toutes les... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2013

Un baiser sur ses seins - Christie Cyane

  Sa présence est tendre, et près d'elle, je suis étendue.Cette fille a une bouche si sensuelle, que le désir s'éveille en mes sens. Et mes lèvres a leur tour épousent la danse de son corps qui même affaibli après tant d'étreintes m'offre ses ondoiements fluides et lascifs... Puisque donner est important, je vous laisse la contempler... Elle gémit tendrement et son souffle est tremblant, Ses yeux se ferment à demi sous les baisers. Puis sur ma bouche humide et offerte, elle dépose le parfum de ses lèvres... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2013

Gay marions nous.

  Dites, avez-vous remarqué,Dit ma voisine de palier,Qu'entre nous deux tout concorde ?J'ai le violon vous les cordesNos deux chats s'entendent bienC'est un signe certainVous tirez la couette à vousJe n'suis pas frileuse du toutVous possédez j'en suis sûreLe permis j'ai la voitureA quoi bon tergiverser ?Voulez-vous m'épouser ?Gay gay marions-nousGrimpez donc sur mes genouxC'est la première étapeÇa va pas plaire au papeLoin de moi la folle idéeCelle de vous déshonorerCar je ne veux pas voisineFaire de vous ma concubineJe... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2013

Publicité Lesbienne- Homophobie

Posté par Platoniquement à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2013

Pierre Louÿs. Le Clitoris

        Pierre Louÿs, poète mort en 1925, a pour sa part beaucoup écrit sur le clitoris, et lui a même consacré un poème entier :   Blotti sous la tiédeur des nymphes repliées Comme un pistil de chair dans un lys douloureux Le Clitoris, corail vivant, cœur ténébreux, Frémit au souvenir des bouches oubliées.   Toute la Femme vibre et se concentre en lui C’est la source du rut sous les doigts de la vierge C’est le pôle éternel où le désir converge Le paradis du spasme et le Cœur de la Nuit. ... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2013

Comment faire l'amour à une pierre!

    S'approcher doucement d'elle, la contempler, l'admirer, la fouiller déjà amoureusement du regard. La toucher, la retourner, la caresser, et accepter toutes ses aspérités, ses générosités, ses faiblesses et sa rudesse.Regarder son lit, pour savoir comment la coucher. Comme un nouveau né la porter et précautionneusement la poser sur cette table d'offrande; pour la travailler.Prendre une équerre, un mètre et Son plan et passionnellement l'éffleurer.Parce qu'elle sera unique et indispensable à cette... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 09:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2012

Huguette Bertrand

  photo Y.A. Bertrand tous droits réservés   Vaste silencedans un chant de tendressevacille sur le coeurdévasté tendutendre et tendutendre et tant douxtendrement libreest ce chant de douceurtendre est l'envolau coeur du silencevacille le tempsvacille le coeur Huguette Bertrand   Joyeux Noel
Posté par Platoniquement à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 décembre 2012

Balthuis

Aimer, c'est bien, savoir aimer, c'est tout. [François René de Chateaubriand la leçon de guitare 1934  
Posté par Platoniquement à 09:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,