03 février 2010

Hélène Khoury- Deux/ Leila Zhour

Hélène Khoury *** DeuxElles sont deuxDifférentesElles s'aimentDeux regardsQuatre mainsVisage contre visage, elles écoutent le souffleVent d'aimerElles goûtent le selD'un seul baiserDifférentesElles se mêlentAccord du rugueux et du douxD'un gesteD'un motEspace-lien de l'entre-deuxPartage d'elle avec elleA chaque instant un débutElles sont deuxL'une est l'aimée de l'autreL'autre aiméeRetourDeux aimantesAux mains soudéesEt libres encoreQu'elles se joignentSe rejoignentAu travers des corps revisitésEspace sans cesse renouvelé Elles... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 février 2010

Le toucher- Renée Vivien

Courbet - baigneuses Le ToucherLes arbres ont gardé du soleil dans leurs branches.Voilé comme une femme, évoquant l’autrefois,Le crépuscule passe en pleurant… Et mes doigtsSuivent en frémissant la ligne de tes hanches. Mes doigts ingénieux s’attardent aux frissonsDe ta chair sous la robe aux douceurs de pétale…L’art du toucher, complexe et curieux, égaleLes rêves des parfums, le miracle des sons. Je suis avec lenteur le contour de tes hanches,Tes épaules, ton col, tes seins inapaisés.Mon désir délicat se... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2010

Mots d’urgence - Élaine Audet

Mots d’urgence par Élaine Audet  Il nous faudra vivre sur nos réserves Déterrer les étoiles enseveliesQuand les poèmes tels des météoresNous faisaient des casques de feu Quand les larmes sublimesRessemblaient au bonheur éblouiAnneaux invisibles passés la nuitAu doigt de l’amour pour durer toujours Il nous faudra retrouver les mots d’urgenceMis à l’abri avant que la peur n’arrivePour nous servir de lampe et de mémoireQuand la loi aura proscrit l’imaginationQuand nos yeux serviront d’empreintesPour nous interdire de... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2010

Renée Vivien-Chair des choses

Chair des chosesJe possède, en mes doigts subtils, le sens du monde, Car le toucher pénètre ainsi que fait la voix, L'harmonie et le songe et la douleur profonde Frémissent longuement sur le bout de mes doigts. Je comprends mieux, en les frôlant, les choses belles, Je partage leur vie intense en les touchant, C'est alors que je sais ce qu'elles ont en elles De noble, de très doux et de pareil au chant. Car mes doigts ont connu la chair des poteries La chair lisse du marbre aux féminins contours Que la main qui les sait... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2010

SOUS LA CARESSE DES MOTS-Huguette Bertrand

SOUS LA CARESSE DES MOTS Se saluer à travers la voixà travers l'oeilpour faire durer le tempspour dérober l'espace entre nos gesteset inscrire un pacteau registre de nos mémoires Se reconnaître à travers une parole intensecomme des fous entêtéset sous la caresse des motsdiluer un peu de soi dans la lumière diffuse
Posté par Platoniquement à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2010

Petite garce femme-Clara Vincent

Petite garce femme Petite garce femme Tiens-toi comme ca Debout t'avancant vers moi Quand je vais pour m'abandonner Beau entre tous les puissants Androgyne unique et libérée Corps superbe de splendides Mouvements d'homme Qui connaît d'abord Ces sortes de caresses florales Avant que d'user De ta force imbattable Redoutable Terrasse-moi encor Toute à toi Je n'ai je ne veux Je ne vis je ne pense Qu'à ton étrange amour DÉSIR IMMENSE
Posté par Platoniquement à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2010

Papier blanc-Leila Zhour

Papier blancLe blanc a à voir avec le silence. Pourtant, ce n'est pas du mutisme. Blanche est l'attente. Ainsi, la page avant l'écriture parle-t-elle déjà. Elle me parle, elle est la voix d'avant la voix car la blancheur porte en elle toute l'intention. C'est une totalité et les mots vont la fragmenter en couleur. Le blanc résume et contient, la parole étale et détaille.La première trace déposée sur le papier épouse l'intouché. C'est un mot seul, une lettre, un signe. C'est la voix qu'on reconnaît parce qu'on la connaît. Elle... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2010

Sois ma très chérie...Monique Witting

Monique Wittig (1935-2003) *** Sois ma très chérie puissante assise ferme sur tes talons, que tes cuisses soient d'airain, tes genoux de boue rouge d'argile, tes mains adorables posées appuyées sur tes vastes externes qu'elles soient d'or d'améthyste de fluide mercure, que ta poitrine soit verte et brillante de même consistance que l'envers des feuilles d'arbre, que ton buste soit d'acier trempé, tes épaules de cuivre, que tes reins soient de fer, que ton soit d'argent, que ta nuque soit d'étain, que tes joues soient... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2009

Germaine Beaulieu -Tenter l'oubli

Photographie Whitfield *** Germaine Beaulieu Tenter l'oublicomme s'il fallait détruire le souvenirle passage à la transgression.Sentir les formes chaudesse recourberle corps inerte en état d'abandonse laisser saisirenvelopper de sens et de suitesà faire naître l'audace des gestesqui se voulaient générateurs de vie. Déjouer les structures du réelet me rapprocher de leurs gestes,de leurs habitudes ;qu'ensemble nous puissions parcourirles fantasmes censuréset oser la jouissance. BEAULIEU, Germaine, Aires... [Lire la suite]
Posté par Platoniquement à 12:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2009

Il n'y a plus de sens...Germaine Beaulieu

Il n'y a plus de sens...Germaine Beaulieu Il n'y a plus de sens Que le coeur n'ait dressé Parlez moi de luxure Peaux aimantes Femmes crues Dans le salon ocre tous les tons Devancant la nuit Mon Amour d'infini en infini gardons nous otages L'orgasme sur nos coeurs Ta bouche sur mes seins Dépasse toute certitude
Posté par Platoniquement à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,